"À la manière d'un grimpeur, Simon Leroux arpente avec agilité les multiples pistes que lui a dispensé sa formation en Arts Numériques à l'Académie des Beaux Arts de Tournai. C'est durant ce cursus qu’il développe des projets avec le collectif PÉCARRÉ et acquiert les félicitations du Jury.

 

Diplômé en 2013, il ne va pas tarder à mettre ses qualités de vidéaste au profit de projets exigeants convoquant tour à tour le dessin, la photographie,  le graphisme et le son pour gonfler

sa matière  première : la vidéo.

 

Ses projets artistiques sont des processus où flirtent l'installation, la projection et l’habillage sonore.  Les ciseaux et le papier se mêlent au découpage de séquences vidéos, les constructions en bois cohabitent avec des caméras et des projecteurs pour incarner un espace.
 
Mélanger les techniques et les supports est un sport qu’il pratique avec souplesse pour ne jamais se figer dans l’écran. Tantôt participatives, tantôt ludiques, les œuvres de Simon Leroux se regardent, s'expérimentent et font sourire. Ingrédient non négligeable de son travail, l’humour affirme son regard décalé. Simon Leroux propose une esthétique singulière qui emprunte autant à l'image d’Épinal, qu’aux graphismes contemporains. Ses travaux naissent du réel et se nourrissent souvent d'une mémoire, d'une anecdote ou encore d’un phénomène actuel.


Le montage vidéo, la captation d'images ou de sons, l'animation en stop-motion, sont autant de gestes que de matières accumulées au quotidien pour concevoir du contenu multimédia. Simon affectionne le silence d’un cadrage macroscopique, l'abstraction de l’image floue, la profondeur de projection mais encore la poésie de l'animation. L'investigation et l'écoute accompagnent souvent sa démarche et peuvent donner à ses travaux des allures de documentaire.

 

Son approche pour composer le virtuel est avant tout une affaire d’aventures et de rencontres. Le terrain, l'extérieur, les collaborations alimentent ses recherches au chevet de ses outils numériques. C'est par le biais des ses connexions multiples mais aussi pour des commandes que le travail de Simon Leroux prend toute sa dimension. C'est au contact régulier de l'Atelier.Lumière.

Interaction.Machine (A.L.I.M) de l'Alvéole zéro, au Fort de Tourneville du Havre, que ces recherches, s’inventent et se peaufinent. Un lieu propice aux expérimentations, au DIY et aux alchimies heureuses. Simon Leroux frictionne les outils pour accomplir un travail numérique sensible. Son travail favorise la diffusion d'une culture numérique inscrite sur le chant de bataille de l'art contemporain. Tout en douceur et avec l’énergie d’un gladiateur."


Gaëtan Kock (@geut.clark)

Projets de Pecarré

© Simon Leroux - 2020